Place Assise Non Numérotée

Badaboum (version Loïc Lantoine) Photoblog politique

17 juin 2008

Devant et derrière l'écran, y a des vraies gens

bernard_pruvostIl y a encore quelques années, je conspuais internet. A cause de la publicité qui s'étale partout et à chaque coin de page, d'abord. Et de ses "adeptes", ensuite. Il faut dire que ses défenseurs les plus acharnés (ceux de la première heure) usaient d'arguments plus repoussants les uns que les autres. "On est plus obligés de se déplacer pour faire les courses" ; "on peut jouer en réseau" ; "on est plus obligés d'acheter des cédés, on peut télécharger" ; "on peut se faire des amis aux quatre coins du monde"...

Ce dernier point surtout me laissait perplexe : l'amitié, c'était quelque chose de très sensuel, pour moi. Presque aussi sensuel que l'amour. Comment pouvait-on se lier d'amitié avec quelqu'un à l'autre bout du monde, qu'on ne connaissait pas vraiment et que, selon toute probabilité, on ne verrait jamais ? Qu'est-ce qu'elle pouvait bien signifier, cette amitié-là ? Enfin, c'était surtout vrai avant d'avoir des enfants, cette façon charnelle de concevoir et de vivre l'amitié. La maternité a modifié cela aussi : j'embrasse moins goulûment mes amies qu'avant. Mais bon, je m'éloigne du sujet, là.

En fait, l'espèce d'affection qui peut naître entre blogueurs m'a prise complètement au dépourvu. Et vachement décontenancée, au début. Que faire de ce sentiment étrange d'attachement pour des personnes non pas virtuelles, mais virtualisées ? Ce ne sont pas des personnes que l'on rencontre en réalité, en bloguant, mais bien plutôt des personnalités, des caractères, des sensibilités.

Dans la vie réelle, on surveille de près, voire on dissimule, ce qui fait notre essence (pour utiliser un grand mot un peu pompeux). Pour préserver des relations de bon voisinage, que ce soit à la maison ou au bureau, on édulcore, on lisse, on rabote, on endigue. Mais dans la blogosphère, il (me) semble qu'on ne voit que ça.

Tout ça pour expliquer que, si je ne connais pas "Mémé" Kamizole, elle ne m'en est pas moins sympathique. Comme une bonne partie des blogueurs qui ont signé et, pour certains, relayé la pétition réclamant la réouverture de son blog Lait d'Beu (pour connaître les détails de cette sombre histoire, voir les blogs de Circé - à l'origine de ladite pétition - et de Guy M.). Alors, je relaie...

NB : L'illustration est de Bernard Pruvost (dégottée par ici).



Posté par Flo Py à 17:55 - Tous ensemble, tous ensemble... - Permalien [#]